OBSERVER : les groupes d’étude de cas

Qu’est ce qu’un GEC ?

 

A l’initiative du Collectif SOIF de Connaissances, les Groupes d’étude de cas ont pour objectif de développer la formation des futurs professionnels de l’action sociale par l’étude de sujets délimités, mais significatifs de problématiques générales qui peuvent ainsi être en partie éclairées.

Il s’agit de développer et diffuser une formation professionnelle par l’apprentissage du travail d’étude, autour du thème central de la réception des politiques par les publics.

Concrètement, un GEC est un groupe de travail collectif qui réunit de 2 à 5 étudiants de l’ESSSE et/ou de l’IFTS pour réaliser un sujet d’étude proposé par un (des) acteur(s) de l’action sociale de la région Auvergne/Rhône-Alpes. La coordination de l’ensemble des GEC est assurée au sein du Collectif SOIF, mais chaque GEC bénéficie d’un double encadrement, professionnel d’une part et méthodologique et scientifique d’autre part.

Par étude de cas, il faut entendre plusieurs activités, de :

  • définition du sujet d’étude,
  • documentation,
  • enquête par sondages et/ou entretiens,
  • mise en forme et analyse du corpus de données,
  • rédaction d’un rapport d’étude et de son résumé,
  • présentation de l’étude réalisée devant un jury.

Les étudiants doivent s’attacher à appréhender le sujet d’étude dans sa complexité et sa globalité, à en comprendre ses dimensions et à montrer en quoi elles interrogent les politiques, les organisations et les pratiques professionnelles.

Comment les sujets sont-ils retenus ?

Les sujets proposés par les acteurs du territoire sont validés par le Collectif SOIF, puis finalisés par le responsable de la coordination des GEC et les acteurs qui les proposent. Les critères sont les suivants :

  • Appartenance du thème au champ d’analyse de l’action sociale.
  • Lien avec les thèmes du « non-recours aux droits et services » ou de la « participation des publics ».
  • Disponibilité ou accessibilité des données et documents nécessaires.
  • Faisabilité dans le temps imparti.
  • Intérêt, importance et actualité des enjeux abordés et du terrain proposé.
  • Richesse potentielle du sujet sur le plan pédagogique.

Quel est le livrable d’un GEC ?

Chaque GEC produit un rapport d’étude. Le livrable est la version définitive du rapport d’étude, après prise en compte des corrections/modifications demandées par le jury. La remise de ce document définitif au correspondant professionnel s’effectue dans un délai d’un mois après le jury.
Le livrable est la propriété conjointe de l’organisme et de l’établissement de formation. Toute utilisation de rapport par l’organisme ou l’établissement mentionne obligatoirement sa source (GEC).

Quel est le coût d’une étude de cas ?

La réalisation d’une étude de cas donne lieu à une rétribution forfaitaire versée par le commanditaire, prenant en compte les coûts afférents à la réalisation de l’étude.

Quel est le cadre contractuel ?

Une convention signée par l’établissement de formation concerné et le commanditaire définit les termes contractuels qui engagent chacune des parties (IFTS et/ou ESSSE, et organisme).La signature de la convention (document type) par les parties intervient nécessairement une fois le sujet d’étude validé et finalisé, et avant l’engagement de la réalisation de l’étude de cas.

Faire une demande de GEC

Si vous êtes une institution, une association, un organisme d’observation ou de veille, et que vous êtes intéressée par la mobilisation d’étudiants en travail social via un GEC (voir les principaux critères ci-dessus) n’hésitez pas à contacter le collectif pour en évaluer la faisabilité. Nous vous transmettrons un formulaire rapide de formulation du projet d’étude.